www.outsidersails.be
Les voiles de croisière
Les voiles de croisière
Les voiles Outsider croisière en Dacron

Cette gamme de voiles s’adapte parfaitement aux exigences du propriétaire de croiseur côtier en mer du nord, en Hollande ou encore dans les plans d’eau intérieurs. Les exigences en voiles de croisière, bien que différentes de celles du régatier, n’en sont pas moins pointues. La durabilité, la résistance à l’allongement, la tenue aux UV en font un produit où le compromis et l’approximatif n’ont pas leur place.

Les voiles sont un poste important dans le budget annuel d’un voilier, par des renforts bien dimensionnés et un tissu de première qualité, les voiles « Outsider » sont assemblées pour durer des années en gardant leur design d’origine.

Pour y arriver:
Les renforts pour répartir au mieux les efforts sont bien dimensionnés, de forme radiale ou quadrangulaire, à la demande.

•  Le choix du tissu est prépondérant pour obtenir une voile de croisière efficace et performante durant des années. J’ai donc uniquement sélectionné des Dacrons de la meilleure qualité provenant  de Challenge Sailcloth, Contender, Bainbridge ou Dimension-Polyant. L’enduction du tissage est de type MT (Medium Tempered), ce qui permet une bonne stabilité dans le biais du tissu tout en gardant une bonne souplesse.

•  Toutes mes voiles sont livrées avec : penons, bandes de visualisation du creux, numéros de voile, œillets sertis inox, nerfs de chute Spectra avec Clam-cleat alu , prêtes à naviguer .

Le First 32 "Mer Gaspard" de l' ULYC au près en Bretagne Nord.

Profil de la Grand-voile en Dacron 

 

 

 

 

 

Profil du génois en Dacron

Les Voiles Outsider course-croisière

Coupe plus élaborée : bi-radiale ou tri-radiale pour l’utilisation du tissu ACL : il s’agit d’un film Mylar entouré, par collage, de tissus à voile en Dacron : le Mylar est ainsi protégé du ragage et des UV . Sa longévité est excellente.
Les coupes orientées sont adaptées au voiles de grandes surfaces pour diminuer le poids total de la voile ou pour les voiles de compétitions . Plusieurs grammages de tissus peuvent etre combinés en fonction des tensions dans la voile .

Profil de grand-voile triradiale en laminé ACL pentex,First 33.7.

Bien utiliser votre génois enrouleur :

L'enrouleur de génois s'est généralisé sur nos bateaux de croisière pour le plus grand bonheur des équipiers. Plus de changement de voile d'avant à faire sous les embruns, plus de voile à plier à la fin de la croisière, pas de foc trempé ranger sur la couchette.

Le génois en place sur l'enrouleur doit remplacer toute la gamme de voiles d'avant du génois léger jusqu'au tourmentin. Si les performances de votre génois ne peuvent pas être aussi bonnes, quelques astuces vous permettront de gagner quelques dixièmes de nœuds.

Généralement plus plat qu'un génois normal, votre génois enrouleur devra être creusé dans le petit temps pour gagner en puissance.

•  Pour cela la drisse sera mollie jusqu'à l'apparition de plis perpendiculaires au guindant. Vous devez également détendre le pataras. Cela permet à l'étai de cintrer et donc de rajouter du creux sur l'avant du profil. Enfin, le chariot d'écoute sera avancé pour arrondir la base du génois.

 •  Ainsi réglé, votre génois donne sa puissance maximum. La vitesse est meilleure et le compromis amélioré même si le cap est légèrement inférieur.
Par vent médium, le génois à un profil idéal. La drisse est étarquée pour supprimer les plis horizontaux, le pataras est tendu pour raidir l'étai.Le génois peut être bordé bien plat pour serrer le vent.

Par vent fort, il est nécessaire de rouler le génois pour réduire la surface. Cet enroulement doit se faire le mieux possible pour que votre génois fonctionne le mieux possible. Avant de rouler votre génois, assurez vous que la drisse est correctement étarquée, le pataras tendu à fond. ( Il est logique de rouler une voile la plus plate possible) Afin d'obtenir l'enroulement le plus régulier possible, vous pouvez vous mettre au grand largue, génois choqué, avant de commencer à rouler. De cette manière, le tissu est légèrement tendu le long du tube de l'enrouleur. N'oubliez pas de déplacer le chariot d'écoute de manière à border le génois avec une tension équivalente sur la chute et la bordure.

Grand-voile lattée et lazy-bag, le bon compromis.

Longtemps considérée comme une voile réservée aux voiliers de performances comme les 60 pieds océaniques, la grand voile lattée est maintenant un produit tout à fait adapté à la croisière.

Les avantages sont nombreux : absence de faseillement lors des manœuvres et des prises de ris, rangement facilité, performances accrues. Toutefois, le bon fonctionnement de cette voile nécessite un accastillage d'excellente qualité. En effet, le maintien de chaque latte génère une compression sur la face arrière du mât. Il est donc nécessaire d'équiper la voile d'un système d'articulation et de boîtier faisant la liaison entre le guindant de la voile et le mat.
Afin de garantir le meilleur fonctionnement possible, nous avons sélectionné différents systèmes de " boîtiers de lattes " adaptés à la plupart des marques de mât. Suivant la surface de votre voile, le type de mat, nous vous proposons exclusivement des systèmes de boîtiers de type Rutgerson ou Bainbridge . Ces mécanismes sont boulonnés dans un renfort spécial et permettent de régler la tension de la latte.

 

En navigation 

Votre grand voile lattée s'utilise comme une voile classique. Son réglage est nettement simplifié ce qui la rend globalement plus efficace. Le vrillage est toujours plus régulier. Bien maintenu par la raideur des lattes, le creux est toujours bien placé Si le vent monte il suffit de lâcher un peu d'écoute. Votre voile lattée vrille un peu plus, la tête de la voile se met dans le lit du vent, ne porte plus sans faseiller et vous pouvez faire l'économie d'une prise de ris pour un moment. Cette prise de ris s'effectue normalement en choquant d'abord la drisse pour saisir le point d'amure près du vit de mulet. Pour cela vous disposez d'anneaux sanglés en " oreilles de chien ". Une fois la drisse étarquée, il ne reste plus q'à reprendre la bosse et de l'étarquer pour aplatir le bas de la voile.
Les garcettes de ferlage sont devenues inutiles grâce au maintient du tissu par les lazy jacks.

Les chariots à billes et coulisseaux d' appui a roulettes

Le frottement est l'ennemi N°1 du confort. Les chariots d'appui à train de billes (Ballslides® Ronstan ), Luffshuttle ou coulisseau Rutgerson ,ces systèmes permettent de hisser la grand voile sans effort quelle que soit la force du vent. Le montage est simple et est indispensable pour les voiles Full-batten sur les bateaux de plus de 30 pieds .

Conseils Outsider :

•  Les UV sont l’ennemi numéro 1 de vos voiles , veillez à ce que, au port, grand voile et génois soient à l’abri. Pour la grand voile, un taud en Dralon, pour le génois enrouleur, une housse ou une bande de tissu anti-UV le protégeront. Cependant attention, les UV abîment également les fils de couture. Sur le génois enrouleur, il est impératif de vérifier leur solidité au niveau du nerf de chute et des coutures de laize, une housse de génois est beaucoup plus efficace. 

•  Le nettoyage : si la voile a été tâchée, hissez la et rincez la à l’eau froide. Faites attention à ne pas faire battre la voile dans le vent . Les petites tâches peuvent être enlevées avec du savon doux et une brosse souple ou une éponge.

•  Huile,  graisse et tâches de cire peuvent généralement être enlevées avec du Trichloréthylène.

•  La rouille, le vert de gris et les particules métalliques peuvent être enlevés avec un des mélanges suivants :

Immerger la partie souillée dans une solution composée d’acide oxalique et de 20 volumes d’eau. Bien rincer à l’eau froide.


Plonger la zone tâchée dans une solution composée d’un volume d’acide chlorhydrique à 2% et de 50 volumes d’eau. Attention, ne pas laisser entrer en contact les solutions acides avec du cuivre ou du fer.

Les tâches de terre et d’humidité peuvent êtres traitées en enlevant tout d’abord le plus gros avec une brosse dure. Puis en mouillant la tâche avec une solution froide de chlorure (1 volume de chlorure pour 20 volumes d’eau). Bien rincer et renouveler l’opération.


Pliage et stockage des voiles : Il est préférable de sécher les voiles après chaque utilisation, cela conservera leur blancheur. Sur une surface propre, repliez la voile, sans la serrer, en accordéon, parallèlement à la bordure. Variez l’emplacement des pliures, afin d’éviter de « casser » les fils et de marquer définitivement la voile.


Pour les génois sur enrouleur, n’oubliez pas de détendre la drisse, cela évitera au tissu de s’allonger.
 

Keonnected