www.outsidersails.be
Les voiles de régates et les membranes
Les voiles de régates
Les voiles de régates

Grand-voile et génois Pentex, Waverider au près dans l' Antwerp Race .

Le Pentex fait partie de la famille des Polyesters mais il est plus solide et s'allonge moins (il se situe entre le Polyester et le Kevlar 29), le tout pour un coût à peine plus élevé que le Polyester. Il est une alternative au Polyester, au Kevlar ou au Spectra. Il semble bien adapté aux unités de régate de moins de 40 pieds. 

Grand-voile et génois Kevlar , J35 dans l' Oosterschelde

Le Kevlar (un matériau aramide de couleur jaune moutarde) a fait son apparition dans les jeux de voile des bateaux de course il y a près de 30 ans . Plus léger que le Dacron, le Kevlar était surtout réputé pour sa résistance a l’ allongement. Bien que plus raides et sensibles aux UV, les voiles Kevlar gardaient plus longtemps leur forme initiale. Aujourd'hui, le Kevlar reste en vogue, en ce qui concerne notamment les fils structurels des grand-voiles et génois, mais est laminé à d'autres fibres et taffetas telles que le Spectra, le carbone, le Vectran .

"Sans les mains" , une grand-voile Kevlar brulée par les UV!

Depuis peu, les tissus carbone permettent de fabriquer des voiles ultra légères avec une stabilité de forme incomparable. L'utilisation de mèches carbone non laminées a éliminé la sensibilité de la fibre à la flexion qui rendait la voile très fragile.
Les kevlar, autrefois très sensibles aux ultra violets sont maintenant protégés contre le rayonnement par des procédés de pigmentation type Smoke ou TIO2. Le gain en longévité ainsi qu'un nouveau look a permis la généralisation de ces matériaux sur les bateaux de régate.

Les voiles membrane  :  le sur mesure par excellence !

Désormais, grâce à la technologie membrane  la structure des voiles  est parfaitement adaptée aux efforts appliqués à chaque voile.
En effet la technologie membrane consiste à réaliser des panneaux composites laminés sur lesquels la densité, la nature et l’ orientation de chaque fibre peuvent être décidées par le concepteur de la voile

Dans une voile à panneaux la direction et la densité des fibres ne peut évoluer que de panneau en panneau.

Les contraintes se trouvent ainsi différentes selon les zones et peuvent provoquer des déformations différentes.

Le Half-ton, "Envol" sous GV en Kevlar et Inter en Pentex .

Sur une voile membrane le tissage peut évoluer progressivement, en tout point il répond exactemet à la nature de la contrainte  appliquée.                                     

        
Cette parfaite correspondance entre les contraintes et la structure de la voile en toutes zones donne aux profils une stabilité supérieure :
- En cas de survente la voile conserve ses critères aérodynamiques.
- Dans le temps la voile conserve sa forme.
- La voile est plus légère car les performances du tissu sont totalement utilisées en tous points de la voile.

Le X-332 Aquarelle sous Inter Trilam Twaron/Technora durant le Challenge de printemps a la Trinité-sur mer 2008.

Mise au point pour la course,  la technologie des voiles membrane  est désormais disponible pour vos voiles Outsider sails de croisiere : 2 tissus légers ( taffetas) prennent en sandwich la grille, encaissent les chocs et protègent du ragage et des UV. Une teinte gris clair améliore la résistance à la salissure et offre un look très actuel.

Les fabriquants de membranes :  Trilam , Dimension-Polyant D4, Velman, Matrix, Spidertech.

Keonnected